Hebdomadaire est au courant

Après que la pollution de notre Wingert a fortement augmenté ces derniers temps, l’occasion est venue d’un rapport dans le Donnersbergkreis Wochenblatt à juste titre.

Malheureusement, nos clients (tolérés) quittent de plus en plus souvent notre petite idylle dans un état beaucoup plus mauvais que ce qui a été trouvé. Les mégots de cigarettes sont encore un mal. Souvent, nous trouvons des bouteilles vides ou des canettes dans le Wingert et beaucoup plus ennuyeux encore les résidus de besoins urgents. Non seulement cela nous met en colère, mais cela nous fait aussi penser à fermer le Wingert aux non-membres. J’espère que ça n’arrivera pas. Ce serait dommage pour les clients qui peuvent se tenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.